Profil

Il existe de ces cours d’eau pour qui le temps agit comme une perle encore dans son huître. La rivière à Mars en est une de cette trempe. Plus elle vieillit, plus elle prend de la valeur. Trempant ses pieds dans le Fjord du Saguenay, elle prend sa source au cœur même du Parc des Laurentides. En fait, elle n’est côtoyée par les humains que sur ces 5 à 7 derniers kilomètres.

La majeure partie de la pêche, uniquement à gué, s’effectue sur les 7 premiers kilomètres qui sont facilement accessible. D’ailleurs, trois ponts routiers enjambent cette rivière sur les 2 premiers kilomètres. Le saumon y est ralenti dans sa course  par l’existence d’un barrage au deuxième kilomètre. C’est là qu’une passe migratoire est installée ainsi que le chalet d’accueil. Sur le site, un sentier d’interprétation pour le saumon et la truite de mer jumelé à une fenêtre d’observation sous-marine permet de contempler le roi de ces eaux dans son élément. De plus, une caméra sous-marine, installée au fond de la rivière et un bassin aquarium y sont aménagés.

Malgré les ravages du déluge de 1996, cette rivière se relève de manière admirable. Aussi dynamique que le saumon qui l’habite, le conseil d’administration et son président se sont révélé avant-gardiste en réveillant la conscience régionale au sujet de la truite de mer du Saguenay. Un projet pilote de réensemencement massif de truite anadrome y a eu lieux, ce qui explique les montaisons importantes des dernières années.

Le deuxième barrage, situé à environ 7 kilomètres, permet d’admirer le magnifique canyon du centre plein air Bec-Scie, là où s’entassent les saumons en fin de saison. A cet endroit, des sentiers pédestres et cyclistes nous mènent vers ce canyon et  où des aménagements écotouristiques majeurs sont en branle. On y parle de rabaska, observatoire de la faune, observation d’ours noir et interprétation de la flore.

Pour le saumon, la montaison oscille quand même entre 200 et 500 saumons annuellement. Certains spécimens atteignent des poids plus que raisonnable, telle une trentaine de livres. Son eau est fraîche et légèrement sombre, teinté vers le cuivre. Les pêcheurs affectionnent les mouches de taille #6 en général, dans les modèles BlackBear Green Butt, Blue Charm, Inconnu, les Rats , les muddlers ou selon les goûts du pêcheurs et surtout du poisson.

Question d’hébergement, l’arrondissement La Baie, à Saguenay, est dotée de plusieurs auberges (Auberges des 21, de la Grande-Baie, des Battures ou de la Rivière Saguenay) et de nombreux gîtes, sans oublier le fameux camping Au Jardin de Mon Père, classé 5 étoiles, situé à quelques pas du chalet d’accueil. C’est dans cet arrondissement que le spectacle de la Fabuleuse Histoire d’un Royaume y est présenté.

Question restauration, on en trouve pour tous les goûts et toutes les bourses. Que ce soit du chic Auberge des 21, en passant par Le Lorri-Ann  jusqu’aux restaurations rapides, la ville offre plusieurs possibilités.

Sérieusement, la Rivière à Mars est un choix attrayant, offrant de la vraie pêche au saumon, a proximité des facilités de la ville et ce, à des prix minimes, et, par surcroît, accueillis avec la légendaire cordialité des gens de cette région. Il n’en tient qu’a vous de la visiter.